La retraite au Portugal ? Les Français sont séduits par l’argument fiscal

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:




LE MONDE | 30.11.2013


Ce vendredi 29 novembre, sous le plafond à caissons du consulat portugais à Paris, devant une cinquantaine de têtes grisonnantes, Rui Sacramento, avocat du cabinet Caiado Guerreiro & associados, a conjugué la crise portugaise au passé pour décrire l’état de son pays. Un peu d’audace n’est pas de trop pour convaincre ces retraités français de venir s’installer à Lisbonne, à Porto ou à Cascais.

Le Portugal « a souffert pendant trois ans », explique l’avocat mais la criminalité est faible et le soleil brille 300 jours par an. Y acheter un appartement est l’assurance de faire un bon placement, assure-t-il.

Après avoir perdu 30 % de sa valeur entre 2008 et 2012, le marché immobilier local frémit à nouveau, confirme la chambre de commerce et d’industrie franco-portugaise (CCIFP). Et les prix restent raisonnables : dans le quartier classé de Baixa, à Lisbonne, le mètre carré ne dépasse pas 4 000 euros indique Helder Letra, un agent immobilier.

L’assistance écoute avec attention. Mais beaucoup attendent surtout que s’ouvre le chapitre sur la fiscalité. Depuis l’été 2012, une loi a simplifié l’octroi du statut de « résident non habituel …

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »